Les 3 mythes qui vous empêchent de perdre du poids quand vous travaillez en horaires atypiques

Si vous travaillez en horaires atypiques, il vous arrive probablement de vous dire l’une de ces 3 choses pour retrouver la santé et gagner en énergie, voire même pour perdre du poids. Or, ces 3 mythes vous empêchent de garder votre énergie et de perdre du poids, bien que vous les entendiez partout, et même souvent de la part de personnes qui vous veulent du bien. Pourtant, ces 3 choses que vous faites au quotidien, fatiguent votre organisme et le forcent à stocker plus de graisses que nécessaire, l’empêchant ainsi d’éliminer et de vous fournir l’énergie dont vous avez besoin pour faire face à ces horaires difficiles.

Mythe n°1 : « pour avoir des forces, il faut bien manger (quoi qu’il arrive) »

Alors, dit comme ça, c’est sûr que c’est logique : pour avoir des forces et de l’énergie, il faut bien entendu fournir à notre organisme tous les nutriments nécessaires. Oui MAIS, lorsque l’on vous dit qu’il faut bien manger pour avoir des forces, on vous dit bien souvent de vous gaver de glucides (pain, pâtes,…) et peut-être même de protéines (viande, poisson, produits laitiers,…) avant de partir au travail, que vous ayez faim ou non. Et là, ça coince. De 2 choses l’une :

  • ♥ Soit, vous avez réellement faim, auquel cas, je vous conseille de maîtriser le nombre de repas dans la journée, en ne mangeant que lorsque vous avez faim. Si vous partez au travail (pour une nuit de travail, par exemple), je vous conseille de manger à votre faim, ni plus ni moins, un repas équilibré, composé essentiellement de légumes, auxquels on pourra en effet ajouter un peu de féculents (pain, pâtes, ok… mais aussi : riz, maïs, millet, quinoa, sarrasin, fonyo, patates, patates douces,…) et peut-être (une fois par jour) une seule protéine (viande, d’accord mais aussi oeuf, poisson, fromage de brebis ou de chèvre de préférence, lentilles, lentilles corail, flageolets, pois chiches, soja ou tofu,…). Sachez néanmoins une chose : manger vous permettra d’apporter à votre organisme les nutriments nécessaires à son fonctionnement MAIS digérer pourra vous prendre plus d’énergie (voilà pourquoi on s’assoupit souvent après un repas copieux). Donc, si vous voulez éviter le coup de pompe en arrivant au travail, mieux vaut un bon repas, léger, équilibré et surtout digeste, pour avoir de l’énergie (et non en perdre) !
  • ♥ Soit, vous n’avez pas vraiment faim… Et là, oubliez ce mythe trompeur qui vous force à manger quoi qu’il arrive. Prévoyez plutôt d’emmener de quoi manger ou grignoter lorsque vous aurez faim : une bonne salade composée, un de vos restes à réchauffer au travail si cela est possible, et sinon : fruits, bananes, pommes, fruits séchés : abricots secs, raisins secs, bananes séchées, ananas séché,… et oléagineux non-grillés et non-salés : amandes, noix de cajou, noix, pistaches, noix du Brésil (ou d’Amazonie), noix de Pécan,

Mythe n°2 : « pour tenir le coup, prends du café »

Quand on travaille sur des horaires décalés, c’est sûr qu’il est bien tentant de se booster par des substances excitantes comme le café, le thé noir ou même le chocolat (qui contient de la théobromine, une molécule identique à la caféine du café ou à la théine du thé). Mais vous devriez garder en tête que l’énergie que vous procure ce café, est de l’énergie que vous avez déjà en vous, le café ne fait qu’ordonner un stress à l’organisme, qui en réponse à ce stress, va libérer des hormones de stress, arrêter la digestion et les fonctions secondaires et libérer de l’énergie. Résultat, vous vous boostez, mais à terme, vous vous fatiguez encore plus… Donc, allez-y molo sur le café en respectant ces règles de bon sens :

  • ♥ 1 à 2 cafés par jour peuvent être consommés, notamment en début de votre « journée de travail » (ce qui peut être le soir si vous travaillez de nuit, évidemment), mais évitez d’en consommer plus ! Et supprimez-les le weekend pour reposer votre organisme de ce stress influgé.
  • Pour vous booster, vous pouvez opter pour certaines alternatives suivantes :
    • ◊ finir votre douche par de l’eau plus fraîche, pour un effet « booster » du matin assuré
    • ◊ consommez des super-aliments comme des fruits secs, des oléagineux, de la spiruline, ou des décoctions de gingembre ou de romarin par exemple.

Mythe n°3 : « c’est pas parce que tu travailles de nuit qu’il faut te laisser aller la journée »

Nous avons tous été élevés avec cette idée que se lever après 9h30 du matin, c’est être « flemmard » et ne rien faire de sa vie. C’est une des premières difficultés des personnes qui travaillent en horaires décalés : respecter et faire respecter ses horaires de travail ET ses horaires de sommeil. Le sommeil est la période de repos nécessaire à votre corps pour intégrer, régénérer, éliminer (oui, éliminer, donc maigrir si cela est nécessaire). Donc, sans sommeil, non seulement vous risquez de manquer d’énergie, mais aussi de provoquer une prise de poids, une irritabilité, un manque d’énergie et d’entrain pour votre vie familiale et vos loisirs… Faire respecter votre temps de sommeil, ce n’est pas évident, et j’écrirais probablement plusieurs articles sur le sujet complexe, mais voici quelques bases pour commencer :

  • ♥ Déterminez la durée de sommeil dont vous avez besoin chaque jour (entre 7h et 9h en général pour un adulte),
  • ♥ Déterminez, en fonction de chaque quart (nuit, matin, après-midi, weekend…), vos horaires de sommeil (horaire de début et horaire de fin) pour chaque jour,
  • ♥ Respectez ces horaires, coûte que coûte, ne prévoyez rien sur ces horaires (pas même s’occuper des enfants, faire le ménage ou réceptionner un colis). Faites respecter ces horaires à votre entourage : dans cette tranche horaire, vous dormez, vous n’êtes pas disponible.
  • ♥ Le reste du temps, en dehors de ces horaires, soyez en effet actif et profitez de la vie, de votre famille, de vos amis et vos loisirs.

 

Si vous avez du mal à équilibrer votre assiette pour gagner en énergie sans vous encrasser, si vous avez du mal à diminuer votre café ou bien à trouver le sommeil, il peut être opportun de consulter un naturopathe, pour faire le point et déterminer ensemble ce dont vous avez besoin pour retrouver l’énergie et réguler votre poids.

 06 33 62 28 20

146 avenue De Lattre de Tassigny, 44500 La Baule

juliette.feburie@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *