La bouillotte, un soin pour tous les maux

La bouillotte, un soin pour tous les maux

De tous temps, l’Homme a utilisé des sources chaudes, d’abord sous forme de cruches en grès, les bouillottes sont passées par différentes formes de récipients métalliques ou en vessie de porc, avant d’être fabriquées en caoutchouc, permettant ainsi une souplesse agréable au toucher et une praticité indéniable.

La chaleur est un outil puissant, en ouvrant les capillaires périphériques, la chaleur stimule les capacités d’adaptation de l’organisme entier, favorisant une circulation sanguine importante dans la zone réchauffée. Ainsi, une bouillotte placée sur les côtes droites, protégeant le foie, permettra une meilleure irrigation de celui-ci et donc un meilleur fonctionnement. On parle alors, en naturopathie, de foie de secours.

Une bouillotte placée sur le bas ventre apaisera les douleurs et l’inflammation de cette zone, une bouillotte placée en bas du dos relâchera les tensions musculaires. Sur une zone douloureuse et enflammée, la bouillotte permettra une meilleure reconstruction et cicatrisation (bien qu’un peu de froid posé temporairement sur la zone apaisera la douleur aiguë, le chaud placé ensuite permettra de cicatriser la zone).

Une bouillotte placée sur des pieds froids ou des mains froides permettra de rétablir une circulation aux extrémités et combattra la frilosité et les fourmillements, ainsi que les maux de tête.

De la même manière, j’utilise les pierres chaudes dans mes massages aux pierres chaudes pour stimuler les capacités d’adaptation au stress de l’organisme d’une manière générale et débloquer la circulation sanguine, lymphatique et énergétique globale. La chaleur, notamment combinée au froid bien utilisé, peut provoquer comme de petites pompes de circulation : le chaud attire le sang, le froid le fait fuir.

Ainsi, en naturopathie, nous utilisons des bains de siège, des bains dérivatifs, des bains alternés, des bains chauds, des bains tièdes, le sauna, pour stimuler la circulation sanguine et l’orienter (décongestionner, reconstruire, désenflammer, irriguer, réchauffer, refroidir,…).

Vous ne savez pas où placer votre bouillotte, mais vous souhaitez permettre à votre organisme de mieux se nettoyer ? La bouillotte placée sur le foie (comme cité plus haut), en foie de secours, permettra une meilleure détoxination, une meilleure élimination, une digestion apaisée (notamment après les repas copieux), et favorisera la circulation de l’énergie vitale. Elle est notamment très utile pour les personnes poly-médicamentées (chimiothérapies, traitements hormonaux, anti-douleurs,…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.