Bien manger quand on n’a pas le temps… et qu’on est chef de famille !

Bien manger quand on a pas le temps... et qu'on est chef de famille !

Cet article a été écrit par Juliette Féburie, pour la newsletter de Sainplissime, un site qui vous permet de prévoir vos menus avec des recettes saines et naturopathiques, et qui vous génère également automatiquement votre liste de courses. Avec Sainplissime, vous n’avez plus d’excuse pour ne pas manger sainement !

Bénéficiez d’une réduction sur votre abonnement Sainplissime grâce à mon code (je ne touche aucune contrepartie de ce partenariat) : YMRJNRN

Accès à vie (offre FLASH – accessible durant les 15 jours d’essai gratuit) : 27 € au lieu de 37 €

Accès à vie (temps normal) : 47 € au lieu de 59 €


“Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?”, tous les jours c’est la même angoisse. Le repas n’est pas prêt, on fait du vite fait (comprendre : des pâtes), et on verra demain pour manger plus sain. Pas évident quand on alterne le travail, les transports, les enfants, les tâches ménagères et autres courses à faire et le linge à plier ! Alors, comment bien manger au quotidien et sans pression quand on est mère ou père de famille ? Voici quelques astuces.

1 – S’organiser

Cela parait une évidence, mais gérer une maison et une famille, c’est tout un programme, et pour s’en sortir, cela demande avant tout de l’organisation. Alors sortez vos carnets et notez dès à présent vos nouvelles habitudes :

•  Quel jour de la semaine faites-vous vos courses ? (cela peut différer en fonction des magasins : magasin bio, supermarché, producteur…)

•  Quel jour de la semaine allez-vous préparer vos menus ?

Ensuite, avec Sainplissime, c’est effectivement plus simple : vous préparez vos menus chaque semaine, sur une base qui vous est proposée (pour varier un peu les recettes), vous éditez votre liste de courses et hop, le tour est joué ! Les plus créatifs pourront imprimer ou écrire le menu sur une affichette sur le frigo. Ainsi, toute la famille pourra s’y mettre et on évitera la sempiternelle question “on mange quoi aujourd’hui ??”.

2 – Impliquer la famille… et les enfants !

Les managers en entreprise le savent bien : il faut savoir DE-LE-GUER ! Mais les chefs de famille en ont généralement moins conscience. Et pourtant, ce temps passé à expliquer, montrer et faire participer, vos enfants vous le rendront au centuple, en prenant de bonnes habitudes pour alléger un peu les tâches de la famille (et bénéficieront d’une autonomie remarquable qui les rendra encore plus fiers).

Elaborez les menus avec les enfants pour leur apprendre à faire des choix (et les bons !) et entamez le sujet de l’équilibre alimentaire et du plaisir.

Très tôt les petits peuvent mélanger, mettre le couvert, débarrasser, laver la salade. Les plus grands pourront laver les légumes et les couper (pour les enfants, un couteau à lame ondulée permettra un découpage sans risque), ou bien préparer la vinaigrette. On réservera l’étape de la cuisson aux adolescents ou aux adultes, mais quand il n’y a plus que cela à gérer, on y gagne ! Plus ils seront impliqués, plus ils aimeront cuisiner !

Et pour les courses ? Donnez aussi quelques missions sous surveillance : peser les légumes, choisir, mettre dans les sachets, suivre la liste de courses. Ils seront ainsi beaucoup plus entrains à manger les produits sains achetés avec eux.

3 – Cuisiner des légumes pour plusieurs repas

Une chose est sûre : plus vous mangez de légumes, plus vos enfants en mangeront ! Alors pour ceux-ci, vous pouvez aussi les cuisiner en plus grande quantité, que vous pourrez congeler ou réutiliser au fur et à mesure de la semaine : une compotée de légumes se conserve plusieurs jours au frigo et se décline de plusieurs façons : quiches, tartes, lasagnes aux légumes, gratin, poêlée.

N’oubliez-pas que quelle que soit votre alimentation ou votre régime, la base du manger-sain, ce sont les légumes !

4 – Cuisson naturo-express, on gagne du temps !

Qui a dit que cuisiner maison prenait beaucoup de temps ? Certes, les légumes ne se coupent pas encore tous seuls, mais la cuisson, elle, peut être assez express. 

En naturopathie, on privilégie des cuissons douces et plutôt courtes, pour conserver les vitamines, enzymes et minéraux, les légumes se dégustent encore croquants. 

Vos légumes seront délicieux revenus au wok en quelques minutes, avec une bonne poêle de qualité. Cuits vapeur, en quelques minutes (ou quelques dizaines de minutes pour les légumes les plus durs), vos légumes seront prêts. A peine le temps d’étendre une lessive !

5 – Cuisiner de saison, c’est finalement plus simple !

Dur dur de faire manger des brocolis aux petits. Mais finalement, quand chaque légume a sa saison, on n’en mange pas toute l’année, et on est parfois plus content de les retrouver

Le plus simple pour manger de saison est de se fournir directement chez un producteur, dans une AMAP ou bien en magasin bio. On peut même se procurer un panier de légumes, généralement de 10 à 15€, dans lequel les meilleurs légumes de saison auront été sélectionnés. Pensez-y, cela vous enlèvera du temps et des prises de tête (“on prend quoi comme légumes cette semaine ?”).

Une fois que les légumes sont chez soi, on a peu d’autres choix que de les manger, et on évite les tentations des fonds de placards (ça finit souvent en pâtes carbonara, cette histoire…) ! 

Si on souhaite conserver son libre-arbitre et choisir soi-même les légumes de la semaine, cela peut aussi être un vrai plaisir de choisir en famille ! Appuyez-vous sur les calendriers de fruits et légumes du mois envoyés par sainplissime.

6 – Des repas digestes, c’est plus simple

En naturopathie, on ne regarde pas seulement la qualité de ce qu’il y a dans l’assiette, mais aussi la digestibilité de l’ensemble. Parce qu’un gloubiboulga de protéines variées, céréales, légumes crus, légumes cuits, fruits, oléagineux, épices et autres ne sera pas forcément apprécié de tous les estomacs.

Pour éviter les désagréments, on conseille des repas simples à digérer : protéine + légume, ou bien féculent + légume. Simple. Basique. Et facile à cuisiner ! On peut juste ajouter un fruit ou une crudité en entrée. Et voilà, vite préparé, vite digéré !

N’oubliez pas que le temps que vous aurez gagné, sera du temps lors duquel vous pourrez bien MASTIQUER (et partager votre repas en famille) ! Vous serez ainsi au top de votre digestion.

7 – Acheter sain pour manger sain

C’est souvent l’adage de nos amis diététiciens et nutritionnistes. Pour manger sainement, achetez sain. On achètera donc en bon nombre :

👉 Les légumes et les fruits

👉 Les céréales complètes et naturellement sans gluten

👉 Les protéines (selon vos choix alimentaires) : viande, poisson, œuf, tofu, légumineuses,…

👉 Les en-cas sains pour vos craquages : oléagineux, compotes, fruits, fruits secs,…

Plus vos placards et frigos seront remplis de bonnes choses, mieux vous mangerez ! Et finalement, ça ne prend pas plus de temps…

8 – On n’oublie pas le plaisir… et la présentation !

On a tous l’image de nos grands-mères qui mettaient les petits plats dans les grands pour nous recevoir et cuisinaient de merveilleux plats bien présentés, “leur recette phare”, et on en raffolait ! Finalement, on en redemandait parce que c’était bon, mais aussi parce que c’était beau (en plus d’être cuisiné avec amour, bien évidemment).

Alors, pourquoi ne pas se fixer un jour de la semaine, où on présente bien les plats ? Sainplissime regorge de recettes élaborées (avec photos) sublimement présentées, comment ne pas craquer ? Les adolescents posteront les repas sur Instagram avec joie, voilà de quoi alimenter la fierté de toute la famille et se faire plaisir !

Et si vous commenciez dès aujourd’hui à prévoir votre menu de la semaine prochaine, pour que vos courses ce week-end soient zen et que lundi prochain inaugure une rentrée saine et cool ? 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.